publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Cholécystite : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (25. septembre 2014)

Les symptômes d'une cholécystite sont souvent les mêmes. Tout mal à l'estomac n'est bien évidemment pas une cholécystite, mais c'est le signe le plus parlant de cette pathologie... La douleur de la cholécystite : sa localisation et sa façon d'évoluer et d'irradier est caractéristique et facilement identifiable par le patient. Elle siège au creux de l'estomac ou sous les côtes, du côté droit.

La douleur irradie souvent vers l'épaule, en arrière, jusque dans la zone de l'omoplate droite.

Elle inhibe la respiration profonde. Généralement, elle ne passe pas inaperçue car elle devient très vite intolérable. Comme une contracture très violente, elle « serre » les entrailles avec des sensations de déchirure ou de broyage. Elle laisse prostrée.

Les autres symptômes d'une cholécystite peuvent être une fièvre modérée (38-38,5° C), des nausées avec des vomissements et des frissons. La crise de cholécystite peut durer plusieurs heures, elle doit amener à consulter au plus vite pour éviter les complications.

Lors de la palpation abdominale par le médecin, il est possible de trouver une légère induration de la paroi abdominale au niveau de la région où siège la douleur.

L'échographie est l'examen incontournable permettant de confirmer une cholécystite. Elle montre un épaississant de la paroi vésiculaire, témoignant de l'inflammation, associé à la présence d'un ou plusieurs calcul(s).

Lorsque le patient a laissé les crises se répéter (chronicisation), la paroi de la vésicule s'endommage au fil des récidives et devient scléro-atrophique.



publicité