publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Cholestéatome : Quelles séquelles sur l’audition ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (19. novembre 2014)

La priorité pour le chirurgien est l'exérèse du cholestéatome avant la préservation de l'audition. Il ne faut en laisser aucune trace afin d'éviter les récidives. Par exemple, si le chirurgien estime qu'une poche de rétraction est en train de se transformer en cholestéatome, il proposera l'opération, car, une fois « en marche », le cholestéatome ne s'arrête plus. Dans le même esprit, le chirurgien « préfèrera » sacrifier les osselets, qu'ils soient en bon ou en ou mauvais état, pour ne pas risquer d'aggraver l'audition déjà altérée par le cholestéatome.

Lorsque les osselets sont touchés, le chirurgien peut, au cours de la même opération, reconstruire l'audition. On appelle cette intervention “ossiculoplastie”, la plastie des osselets. Les originaux ne pouvant être conservés, ils sont remplacés par du cartilage de l'oreille du patient ou par une prothèse en titane.

Outre une cicatrice au niveau de l'oreille et le risque de fibrose de l'oreille – qui peut elle aussi altérer l'audition – les résultats sur la qualité de l'audition sont aléatoires. Si l'audition est préservée, voire améliorée, il existe aussi des cas où la chirurgie altère l'audition. C'est une éventualité à laquelle le patient doit être averti et préparé.

Au cours des 15 premiers jours après l'opération, l'audition est en partie altérée par les pansements. Le temps de cicatrisation joue aussi sur la qualité de l'audition. Il faut attendre au minimum six semaines avant d'avoir un résultat. Si l'audition n'est pas satisfaisante, il est possible de procéder à une seconde ossiculoplastie si le chirurgien estime qu'un gain auditif est encore possible.

Si les deux oreilles sont touchées par un cholestéatome, le chirurgien ne réalisera qu'une opération à la fois. Après la première opération sur la première oreille, et les résultats de l'audiogramme postopératoire (pour connaître la qualité de l'audition), le chirurgien discutera de la deuxième intervention sur l'autre oreille avec le patient.


publicité