publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Cirrhose du foie : Les complications

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (25. septembre 2014)

Lorsque la cirrhose du foie a été diagnostiquée, une surveillance régulière est indispensable. Car, si la cirrhose est d'évolution relativement lente, ses complications peuvent s'avérer rapidement fatales. Trois complications sont possibles, les plus importantes étant :

> L'ascite. Il s'agit d'une accumulation de liquide dans l'abdomen, et plus précisément entre les deux feuillets du péritoine (l'enveloppe de la cavité abdominale), une zone, normalement vide. Si l'ascite est généralement indolore, elle se caractérise par une augmentation importante du volume du ventre. Le liquide peut migrer jusque dans la plèvre (qui recouvre les poumons) et provoquer un épanchement pleural.

> L'encéphalopathie hépatique. Il s'agit de manifestations neuropsychiatriques. On estime que 20% de malades atteints de cirrhose du foie développent une encéphalopathie hépatique. Cette encéphalopathie provoque des troubles de la conscience et du comportement, avec notamment une somnolence, une confusion, une désorientation et une incohérence, et aussi des tremblements. Dans les cas les plus graves, on peut sombrer dans le coma.

> Le cancer du foie. Il peut ne provoquer aucun symptôme pendant plusieurs années, jusqu'à ce que les premiers signes apparaissent. Il est donc important de surveiller régulièrement l'évolution de la cirrhose, pour diagnostiquer suffisamment tôt, un éventuel cancer du foie et le traiter avant qu'il ne métastase.

> A savoir, que chacune de ces complications de la cirrhose, peut à son tour se compliquer...


publicité