publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Cirrhose du foie : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (25. septembre 2014)

Il n'existe pas, à proprement parler, de traitement qui permette de guérir la cirrhose du foie, les lésions provoquées étant irréversibles. Il est en revanche possible de ralentir voire même de stopper l'évolution de la maladie.

Lorsque la cirrhose est diagnostiquée suffisamment tôt, les tissus hépatiques qui ne sont pas encore fibrosés, peuvent se régénérer. Les lésions peuvent alors se stabiliser.

> La première chose à faire, évidemment, est d'arrêter totalement et immédiatement la prise d'alcool.

> Lorsque des complications sont apparues, il convient de traiter d'abord ces complications : par des médicaments diurétiques, par exemple, pour traiter l'ascite ; par des médicaments bêtabloquants pour limiter les risques hémorragiques, dans le cas de varices oesophagiennes ; ou des traitements antiviraux pour traiter les hépatites virales, etc...

> Lorsque les lésions sont trop importantes et que le foie ne fonctionne plus du tout, le traitement est chirurgical : la greffe de foie.

La transplantation hépatique : le foie est le seul organe de notre corps à pouvoir se régénérer. Il est donc possible de pratiquer une transplantation hépatique, à partir d'un greffon prélevé chez un donneur vivant et compatible. Cela dit, dans la plupart des cas, la transplantation se fait à partir du foie d'un donneur en état de mort cérébrale.

Deux interventions sont alors programmées quasi-simultanément : le prélèvement chez le donneur et l'ablation du foie malade chez le receveur. Alors, pourra être effectuée l'implantation du greffon.


publicité