publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La cirrhose du foie

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (25. septembre 2014)

Chaque année, en France, au moins 10 000 personnes meurent des conséquences d'une cirrhose du foie. Il s'agit d'une maladie d'évolution lente qui fait généralement suite à une autre pathologie hépatique. C'est la maladie alcoolique qui reste la principale cause de cirrhose, devant les hépatites virales chroniques.

Le terme cirrhose du foie a été inventé par Laennec. Cirrhose, en grec, signifie jaunâtre. La cirrhose est une maladie chronique du foie qui fait généralement suite à une autre affection hépatique et qui peut, à son tour, se compliquer, notamment en cancer du foie.

Un foie sain a pour fonction de récupérer les nutriments absorbés par les intestins pour les transformer en énergie dont se serviront toutes les cellules de l'organisme. Il a également pour fonction, la fabrication de la bile qui est nécessaire à la digestion des graisses.

La cirrhose du foie correspond à une atteinte des cellules du foie et du tissu hépatique, entraînant une fibrose et par conséquent, une insuffisance hépatique.

Des nodules de régénération peuvent également se former à l'intérieur du foie. Ces nodules apparaissent lorsque les cellules hépatiques tentent de continuer à fonctionner mais n'y parviennent pas correctement. Leur régénération est anarchique, sans connections avec les vaisseaux.

La circulation du sang se trouve désorganisée. Notamment, toute la micro-vascularisation. Dans un foie normal, le sang est amené par la veine porte jusqu'aux cellules hépatiques avant de repartir dans la veine cave inférieure. En cas de cirrhose du foie, cette circulation sanguine est gênée par la fibrose, ce qui crée une hypertension portale, et ce qui provoque la survenue de varices, et plus particulièrement de varices oesophagiennes (sur l'oesophage), typiques de la cirrhose.


publicité