publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Coliques néphrétiques : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (30. septembre 2014)

Le principal symptôme de la colique néphrétique est la douleur. Elle est intense et soudaine, se situe dans le dos et peut irradier dans les jambes, dans le ventre. Les autres symptômes sont : un malaise, des vomissements, un arrêt du transit intestinal et le malade sera ballonné. Le patient ne tient pas en place, il ne trouve aucune position pour soulager cette douleur.

Les coliques néphrétiques peuvent être accompagnées de fièvre. Il arrive que la colique néphrétique soit associée à une infection urinaire.

Le calcul est parfois expulsé avec les urines lors d'une miction après des heures de douleur ; l'expulsion peut s'accompagner de sang dans les urines.

Il est intéressant de connaître la nature des calculs pour éviter qu'un autre calcul ne se forme. Une radiographie de l'abdomen visualise des calculs contenant du calcium. On peut aussi réaliser une échographie ou un scanner. Les calculs d'acide urique, eux, sont transparents aux rayons X et ne seront donc pas visibles sur ces radios. C'est l'urographie intraveineuse (UIV), opacifiant les voies excrétrices urinaires qui permet de visualiser un calcul sur leur trajet.

La gêne à l'écoulement des urines sera d'autant plus importante que le calcul peut provoquer une inflammation de la paroi de l'uretère, la gonfler et diminuer encore le passage urinaire. Si l'obstacle persiste, le rein en amont souffrira, il pourrait être détruit et le patient n'aurait plus qu'un seul rein fonctionnel.


publicité