publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Colopathie fonctionnelle : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (24. février 2015)

Les principaux symptômes de la colopathie fonctionnelle sont les troubles du transit : soit des diarrhées quand le transit est accéléré, soit de la constipation quand il est ralenti ou des fausses diarrhées, c'est-à-dire une constipation avec des selles dures, petites entourées de mucus.
Ils sont très souvent accompagnés de ballonnements, de flatulences, de douleurs abdominales à type de coliques, c'est-à-dire des douleurs paroxystiques, apparaissant à des endroits différents de l'abdomen, tantôt à droite, tantôt à gauche.

L'apparition des crises est parfois rythmée par les repas, chez les femmes elles sont plus fréquentes en période pré-menstruelle ou menstruelle. Elles sont améliorées par l'émission de selles ou de gaz. Elles sont rarement présentes la nuit. Elles n'entraînent pas d' amaigrissement, ni fièvre, ni fatigue.

Le diagnostic de colopathie fonctionnelle est fait après que le médecin ait recherché des maladies plus ennuyeuses qui donnent les mêmes signes et qui doivent être traitées comme telles : comme une gastro-entérite, une pathologie urinaire ou gynécologique chez les femmes ( grossesse extra utérine par exemple, kyste de l'ovaire...), voire une tumeur sur le côlon.

Le médecin va toujours rechercher à savoir si le patient souffre d'un amaigrissement, une fièvre, un saignement dans les selles, une fatigue accompagnant les signes digestifs ; ils seraient le signe d'une autre affection que la colopathie fonctionnelle.

Quand la colopathie fonctionnelle est connue, ce n'est pas la peine de faire des examens complémentaires, c'est seulement quand les symptômes changent, ou quand ils apparaissent qu'il faut faire le nécessaire pour avoir le bon diagnostic : des examens de sang, une coloscopie ...



publicité