publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Conjonctivite allergique : les causes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (09. septembre 2014)

Certaines personnes ont un terrain allergique qui les prédispose à développer des allergies : lorsque l'on a un parent allergique, le risque de l'être soi-même est de 40% ; quand les deux parents sont allergiques, le risque est de 50%. Mais il existe 1 chance sur 3 d'être touché même en n'ayant aucun parent allergique ! Une conjonctivite allergique peut survenir sans avoir un terrain allergique connu jusque-là.

La conjonctivite allergique est une affection très répandue, surtout au printemps et en été qui correspondent à des saisons de fleuraison propices à la propagation de certains allergènes avec l'envol des pollens d'arbres, de graminées, d'herbacées.

Mais il existe d'autres causes, d'autres types de facteurs environnementaux tout aussi redoutables et pouvant occasionner toute l'année une conjonctivite allergique plus ou moins faciles à éviter, comme les acariens, et les poils d'animaux.

Autres causes : les produits cosmétiques peuvent eux aussi provoquer des allergies de contact responsables d'un eczéma des paupières.

Attention : il ne faut pas confondre avec une sécheresse oculaire ! La conjonctivite allergique ne doit pas être confondue avec le "syndrome sec", c'est-à-dire une sécheresse oculaire qui se traduit par une mauvaise qualité des larmes (l'oeil n'est pas bien hydraté). La sécheresse oculaire est plus courante chez l'adulte, notamment chez les femmes. Certaines personnes souffrent à la fois d'une sècheresse oculaire et d'une allergie. Elle peut être accentuée lorsque l'on travaille sur ordinateur : le fait de fixer et de cligner moins des yeux va entraîner une mauvaise hydratation de l'oeil.



publicité