publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Conjonctivite allergique : les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (09. septembre 2014)

En fonction des symptômes, de leur importance, de leur répétition... différents traitements peuvent être proposés.

Dans le cas d'une allergie de contact ou d'une allergie respiratoire, on conseille d'éviter autant que possible les allergènes en cause (acariens, pollen, poussière, poils d'animaux), en aérant les pièces, en évitant les oreillers en plumes, les couvertures en laine et les moquettes (dans la mesure de ses moyens).

Mais généralement, des traitements sont prescrits. Les plus souvent utilisés sont :

  • un collyre antiallergique, parfois un collyre cortisoné pendant quelques jours,
  • un médicament antihistaminique (comprimé ou sirop),
    Si la conjonctivite allergique est associée à une allergie respiratoire, la désensibilisation peut être efficace. Dans ce cas, le traitement est prescrit par un médecin allergologue.

Pour une désensibilisation, il faut commencer par identifier la cause exacte. Une désensibilisation est très efficace contre les pollens, les graminées, les poils d'animaux...
Elle ne concerne que les allergies respiratoires (asthme, rhinite, conjonctivite allergique) et non celles d'ordre alimentaire, ni les allergies de contact.

La désensibilisation se fait généralement par un traitement que l'on prend par la voie sublinguale (gouttes, parfois comprimés, sous la langue tous les jours), pendant une durée de 3 à 5 ans, avec des premiers résultats visibles après 3 mois environ.

Il est possible de détecter les allergies à n'importe quel âge (par des tests cutanés et par une prise de sang), la désensibilisation peut être proposée à partir de 5 ans.



publicité