publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Cor au pied : Les précautions

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (04. février 2015)

Il ne faut surtout pas tenter de retirer soi-même le cor au risque d'aggraver le problème. Néanmoins, quelques mesures de précaution peuvent être prises chez soi, en attendant de consulter un podologue.

Pour commencer, il faut identifier la chaussure responsable des frottements et ne plus la mettre afin de ne pas favoriser l'évolution du cor. Ensuite, le cor doit être protégé et hydraté.
Des pansements spécifiques peuvent être mis pendant la journée. Ils permettent d'isoler la zone du cor et ainsi limiter les frottements.

Le soir, le cor au pied doit être hydraté grâce à des crèmes. Plus la peau morte sera hydratée, plus elle sera assouplie, moins la douleur se fera ressentir.

Attention aux crèmes à base d'acide salicylique car leur action corrosive dégrade le cor certes, mais également la zone alentour, ce n'est donc pas la solution. Il faut bien comprendre que toutes ces précautions diminuent légèrement la douleur, mais ne soignent pas le cor au pied.

Les traitements


Pour soigner un cor au pied, il est nécessaire de consulter un pédicure-podologue, afin de mettre en place un traitement adapté. Dès l'apparition de la moindre douleur, il ne faut pas hésiter à consulter un pédicure-podologue, car plus tôt le traitement sera mis en place, mieux ce sera car le cor n'aura pas le temps de se développer.

Le podologue retirera ce « cône » de peaux mortes à l'aide d'une gouge, instrument incurvé et coupant. Il ira chercher les peaux mortes en profondeur.

Après cette intervention, il faut continuer de protéger et d'hydrater la zone et bien sûr ne pas remettre les chaussures ayant été à l'origine de la formation du cor.

Le pédicure-podologue est également là pour donner au patient des conseils d'hydratation, de protection, de correction et de chaussage.

Lorsqu'un cor au pied est dû à un problème de posture, le podologue peut proposer des semelles orthopédiques, élaborées sur mesure après un bilan de podologie complet. Ce traitement de correction aura pour but de traiter l'origine du problème.

En cas de cor récalcitrant, un traitement d'orthoplastie peut être envisagé. Il s'agit d'un appareillage en silicone que le podologue va mouler sur l'orteil pour protéger la zone en l'isolant.


publicité