publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Cystite : les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (02. octobre 2014)

Les traitements sont différents selon le type de cystite dont on souffre.

1 - Les cystites simples.
En cas de cystites simples, le traitement est réduit : c'est le plus souvent un traitement monodose, une seule dose d'antiseptique est prescrite, et la patiente guérit en 2 ou 3 jours. Le médecin peut prescrire la fosfomycine trométamol en traitement monodose.
Éventuellement des antalgiques, voire des antispasmodiques. Les anti-inflammatoires semblent ne pas avoir d'intérêt pour traiter une cystite.

Si le traitement n'est pas efficace, il faut d'abord être sûr que les médicaments ont bien été pris puis se poser la question du choix du traitement antibiotique, il faut faire un ECBU (examen cyto-bactériologique urinaire) avec antibiogramme (pour connaître la sensibilité du microbe à tel ou tel antibiotique), donner le bon antibiotique et être sûr que la patiente suit bien son nouveau traitement.
Un ECBU de contrôle est éventuellement demandé.

2 - Les cystiques compliquées...
On parle de cystite compliquée quand les signes sont accompagnés de fièvre, de douleurs lombaires, quand les cystites sont récidivantes (plus de 4 par an). Dans ce cas, il peut être judicieux de pratiquer des examens complémentaires : cystoscopie (regarder avec une caméra dans la vessie), une radiographie de l'abdomen, une échographie rénale et vésicale pré per post mictionnelle... Tous ces examens peuvent être faits pour rechercher une malformation, un calcul, une tumeur, un reflux...

De même, chez certaines personnes, une cystite nécessite une attention particulière, par exemple chez la femme enceinte, où il faut une prise en charge spécifique au risque de compromettre le bon déroulement de la grossesse, mais aussi chez les enfants de moins de 15 ans, chez les femmes de plus de 65 ans.



publicité