publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La déchirure musculaire

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (04. août 2014)

© Jupiterimages/iStockphoto

Une déchirure musculaire peut survenir lors de la pratique d'un sport, mais également dans des situations de la vie courante.

Le plus souvent, quand on parle de déchirure, cela correspond à ce que l'on appelle communément un « claquage » qui est une rupture des fibres dans le muscle. Cependant, une véritable déchirure musculaire est plus rare et correspond à la rupture complète du muscle.

La déchirure musculaire est une lésion des fibres du muscle, le plus souvent quand il y a eu un étirement excessif ou une contraction très violente du muscle qui a été stoppée brutalement. C'est la rupture d'une partie des fibres du muscle, soit en plein corps du muscle, soit à la jonction du muscle et du tendon, ou du muscle et de son enveloppe.

Les lésions sont classées en degrés de gravité croissante, de 1 à 4, en fonction de la gravité, du nombre de fibres atteintes, si elles sont très désorganisées, si l'enveloppe du muscle est atteinte, etc.

Cet article rédigé avec un médecin du sport fait le point précis sur les causes, les symptômes et les traitements d'une déchirure musculaire, avec plein d'infos pratiques sur ce qu'il faut faire... et ne pas faire juste après l'accident.

Les causes


Une déchirure se produit le plus souvent lorsque les capacités de résistance élastique du muscle sont dépassées, et elle survient généralement quand il y a une mise en tension du muscle avant ou pendant sa contraction. Par exemple, dans le cas d'un démarrage brusque au sprint, mais également d'une réception où on se contracte violemment pour amortir le choc (quand le muscle est étiré et se contracte en même temps).

On peut observer des déchirures musculaires dans le sport... mais aussi dans une réception de saut, par exemple, dans la vie de tous les jours. Ainsi, il existe des lésions très fréquentes du tendon d'Achille ou des muscles du mollet chez des personnes qui sautent simplement par-dessus un fossé et qui se réceptionnent avec le pied très fléchi.

Le tennis est également une cause fréquente d'accident musculaire : les joueurs sont souvent victimes du « tennis-leg », un claquage au mollet. En fait, ce genre de lésion peut se retrouver dans tous les sports avec des démarrages rapides.

Dans les sports de balles, on observe des lésions au cours du jeu, de deux types :
> Quand les personnes prennent leur élan pour shooter avec le pied, c'est-à-dire quand le genou est fléchi très en arrière avant de lancer la balle, et qu'il y a un étirement brutal des muscles de la cuisse (le quadriceps, muscle sur le devant de la jambe).

> Quand elles ont fini leur lancer et que les muscles de derrière (les ischio-jambiers) doivent contrôler et ralentir la jambe en fin de mouvement : dans ce cas-là, les lésions sont fréquentes.

Il peut y avoir des lésions musculaires à tous les niveaux, mais plus fréquemment aux membres inférieurs.


publicité