publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Dénutrition : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (27. novembre 2014)

La dénutrition se manifeste surtout par une perte de poids élevée et rapide, une fatigue chronique (voire une hypotonie chez les très jeunes enfants), ainsi qu'une perturbation du bilan sanguin.

On considère que la perte de poids est inquiétante lorsqu'elle est supérieure à 5% du poids initial de la personne en un mois ou de 10% en 1 à 6 mois.

D'un point de vue biologique et métabolique, la dénutrition se caractérise par un taux sanguin d'albumine, ( protéine omniprésente dans le sang) beaucoup plus bas qu'à l'habitude : il est alors inférieur à 25 à 30 g/l.

La dénutrition de la personne âgée accroît les risques d'infection, par baisse des défenses immunitaires ainsi que la formation d'escarres. La pathologie chez la personne âgée entraîne la dénutrition, qui provoque un aggravement de la pathologie, qui cause une plus grande dénutrition, et ainsi de suite... C'est la « spirale de la dénutrition ».

Chez une personne déjà fragilisée, par la maladie ou par une intervention chirurgicale, la dénutrition augmentera le risque de complications.

Les personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer peuvent aggraver leur pathologie par la dénutrition. Cette dernière risque d'accélérer les symptômes de la maladie, l'altération des différents troubles cognitifs et de l'autonomie liés à la maladie.

Pour les personnes souffrant d'un cancer, une dénutrition peut aussi rendre un traitement de radiothérapie et/ou chimiothérapie moins efficaces et accroître le risque d'infections.


publicité