publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Diabète insipide : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (24. juillet 2014)

Une fois le diagnostic de diabète insipide établi, une prise en charge spécifique sera mise en place. C'est généralement un médecin spécialiste endocrinologue qui instaure le traitement et suit le patient (avec le médecin généraliste). Le patient peut aussi être pris en charge dans un service hospitalier de néphrologie (spécialisé dans les maladies des reins).

En cas de diabète insipide central (DIC), le traitement prescrit est l'hormone anti-diurétique de synthèse, la desmopressine, en comprimés Lyoc, ou en spray nasal, 2 à 3 fois par jour, ou par injections sous-cutanées quand le diabète inispide est sévère.

Dans le diabète insipide néphrogénique (DIN), le traitement repose sur la prise d'un médicament diurétique particulier qui limite les « fuites » urinaires, un anti-inflammatoire non stéroïdien qui stimule les récepteurs de la fonction rénale, et, paradoxalement, sur un régime alimentaire peu salé.

La mise en place de ces traitements a pour objectif de lutter contre les déséquilibres hydriques au sein de l'organisme. Elle permettra du même coup de lutter contre les symptômes qui souvent altèrent le quotidien du patient : fatigue, maux de tête, irritabilité, perte de poids...

A noter qu'il existe une Association française du diabète insipide (qui rassemble des personnes touchées ou concernées par cette maladie).


publicité