publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Diverticulite : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (04. août 2014)

1 - Les traitements aigus

En cas de symptômes aigus révélant une diverticulite, une hospitalisation peut être nécessaire pour effectuer des examens complémentaires et prendre en charge la maladie. Le traitement de première intention est d'abord médical avec des antibiotiques en perfusion, une diète alimentaire - pour mettre l'intestin au repos - et des antispasmodiques. La plupart du temps ce traitement médical suffit.

Mais il arrive qu'une intervention chirurgicale soit nécessaire. Celle-ci consiste en une résection d'une partie du côlon, en particulier lorsqu'une complication ( hémorragie, péritonite) survient.

Lorsque les douleurs et les symptômes, associés à une diverticulose, sont moins importants, une simple adaptation de l'alimentation suffit. Il s'agit alors le plus souvent d'une irritation locale d'un diverticule, plus qu'une infection à proprement parler.
En cas de douleurs engendrées par un diverticule, on conseille ainsi un régime dit "blanc", avec riz et pain blanc. Par ailleurs, la prise d'anti-inflammatoires (AINS) est déconseillée.

Au moindre doute, si les symptômes s'aggravent, l'avis d'un médecin est indispensable.

2 - La prévention

Une fois soignée, la diverticulite récidive dans un tiers des cas. Il n'y a pas de preuve qu'un régime quelconque réduise le risque de récidive. Les médicaments anti-inflammatoires doivent être évités. L'obésité doit être combattue, l'exercice physique encouragé.

Pour prévenir une diverticulose, il n'y a pas de traitement à proprement parler, mais des conseils hygiéno-diététiques : une alimentation riche en fibres et particulièrement en son (pain complet ou son en graines).



publicité