publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) : Les 2 formes de DMLA

Publié par : Clémentine Fitaire (16. août 2015)

Il existe deux formes de la DMLA (Dégénérescence maculaire liée à l'âge) : la forme sèche et la forme humide.

1 - La forme sèche est la plus fréquente : 80% des DMLA, et d'évolution plus lente. C'est l'atrophie de la macula. Le tableau classique d'apparition de la maladie, est une personne de 75 ans qui constate qu'elle voit moins bien.
Elle voit moins bien de près, notamment. Et surtout son endurance diminue. Elle n'arrive plus à lire aussi longtemps. Les troubles deviennent gênants, et elle consulte. Dans le cas d'une forme sèche, l'atrophie de la rétine va épargner assez longtemps le centre de la macula. Assez longtemps pour permettre une fin de vie correcte, sans trop de dépendance. Dans ce cas, ce sont souvent les deux yeux qui sont atteints.

2 - La forme humide ou forme exsudative en langage technique, représente 20 % des DMLA, peut perturber considérablement la vision en quelques semaines seulement.
De petits vaisseaux se forment sur la macula. Des néo-vaisseaux choroïdiens. La choroïde est l'une des couches de la rétine. C'est une zone très richement vascularisée. La choroïde assure la nutrition de l'iris et des photorécepteurs de la rétine.

Dans la forme humide de la maladie, de nouveaux vaisseaux se créent anarchiquement. Ces vaisseaux sont de mauvaise qualité. Ils sont poreux et laissent donc passer l'eau, ce qui crée des oedèmes au niveau de la rétine. Ces néo-vaisseaux ne sont pas solides et laissent passer le sang, ce qui provoque des hématomes. Tout cela, en quelques semaines.

Concrètement, on voit moins bien, très rapidement. Les images sont déformées, les lignes droites serpentent, les angles droits ne sont plus tout à fait à 90°... Ce qui nécessite bien sûr d'être rapidement pris en charge.



publicité