publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Les durillons

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (04. février 2015)

Nos pieds sont sollicités tout au long de la journée. Il est donc normal qu'ils développent de temps à autres des protections naturelles, surtout au niveau de la voûte plantaire, des orteils et du talon.

Les durillons font partie d'une des protections que l'organisme « construit » afin de se protéger des nombreux frottements et appuis que les pieds subissent à répétition.

Le durillon est un épaississement large, peu épais, de la couche superficielle de la peau de certaines zones du pied.

Le durillon est une zone du pied qui s'épaissit d'environ 1 à 2 mm. Cette épaisseur est causée par ce qu'on appelle une hyperkératose, qui est une production plus importante de cellules contenant en particulier de la kératine.

La kératine est une protéine naturelle de la peau, qui se développe plus au niveau de certaines parties plus sollicitées du corps, dans notre cas la voûte plantaire ou le talon du pied, afin de former une couche protectrice.

Il faut faire attention à ne pas confondre durillons et cors. Les durillons sont peu profonds mais plus étendus, alors que le cor au pied se concentre sur une zone restreinte, et se développe plus en profondeur. Cependant leurs causes sont assez similaires : ces deux pathologies sont liées à une réaction de la peau due à un frottement ou une pression mécanique exagérée.

C'est pour cela qu'il est important de consulter un pédicure-podologue dès qu'une gêne est ressentie. Ce dernier saura quoi faire afin de vous débarrasser des durillons qui peuvent représenter une gêne à la fois esthétique et physique.


publicité