publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La dysgraphie

Publié par : Dr. Ada Picard (06. novembre 2014)

© Shutterstock

La dysgraphie est un trouble qui affecte l'écriture manuelle et son tracé. L'écriture est soit trop lente, trop rapide, non lisible, fatigante, etc.

Elle est le plus souvent isolée, sans troubles neurologiques ou psychologiques associés.

Un trouble de l'écriture, une perte de confiance en soi, de mauvaises notes... peuvent être les signes d'une dysgraphie chez l'enfant.

On observe que la dysgraphie touche plus de garçons que de filles (95% de garçons). En effet, vers l'âge de 7-8 ans, les filles ont souvent une motricité fine plus développée que celle des garçons. De plus, elles cherchent davantage à se conformer aux exigences scolaires. De ce fait, elles intègrent plus rapidement le code commun qu'est l'écriture.

La dysgraphie est un terme utilisé pour une écriture crispée, précipitée, sans organisation avec des lettres de toutes les tailles, au final une écriture qui est très peu lisible.

Il est important de savoir que la dysgraphie n'est en aucun cas le signe d'un retard neurologique ou intellectuel. Il peut être le reflet d'un trouble affectif plus ou moins associé à une hyperactivité avec déficit de l'attention, une précocité intellectuelle, etc.

Le traitement de la dysgraphie repose sur des séances de graphothérapie et/ou un suivi psychologique.

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Enfant, Psychologie, Neurologie ou Un médecin vous répond !

À lire aussi :

Comment reconnaître un enfant en échec scolaire ?
Dyslexie : la difficulté à apprendre à lire
Dyscalculie : quand les chiffres s'emmêlent
Mon enfant est stressé


Mise à jour : octobre 2016



publicité