publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La dysorthographie

Publié par : Dr. Ada Picard (15. mars 2017)

© Shutterstock

La dysorthographie est une difficulté persistante à épeler et écrire les mots avec la bonne orthographe. Il s'agit du pendant orthographique de la dyslexie, à laquelle elle est très fréquemment associée.

Comme la dyslexie et la dyspraxie, la dysorthographie fait partie des troubles spécifiques des apprentissages. Certains experts la pensent indissociable de la dyslexie, quand d’autres avancent qu’une dysorthographie seule est possible. Dans le premier cas, le trouble serait relié à un dysfonctionnement neuronal. Dans le second, la dysorthographie serait due à un blocage d’apprentissage (lié à l’enfant et/ou à son environnement). La dysgraphie et la dyspraxie peuvent être également associés à la dysorthographie.

La dysorthographie n’est pas qu’une difficulté en orthographe ou un manque de motivation à l’apprentissage. Un enfant ou un adolescent qui en souffre est en difficulté pour relier les sons des mots (phonème) et leur forme écrite (graphème).

Cela entraîne des difficultés de syntaxe (orthographe, grammaire, graphie, etc.) et de sémantique (sens des mots). Il s’agit d’un trouble qui persiste, malgré les efforts d’apprentissage, et qui entraîne des difficultés scolaires. En fonction de sa sévérité et de son association à d’autres « dys », il peut avoir des conséquences sur la confiance en soi et la construction identitaire. Le diagnostic de dysorthographie exclue la présence des troubles suivants : retard intellectuel, trouble mental, baisse de vision ou d’audition ou encore troubles neurologiques.

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Enfant, Psychologie, Neurologie ou Un médecin vous répond !

À lire aussi :

Dyslexie : une appli pour venir en aide
Dis-moi, c'est quoi la dyspraxie
Le point sur la dyslexie
La dysgraphie



publicité