publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Dystonie : Les causes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (04. novembre 2014)

On distingue trois grandes formes de dystonie dont les causes sont pour chacune différentes :

> Les formes focales (une zone musculaire concernée) sont les formes les plus fréquentes. Il s'agit de contractures prolongées qui touchent un groupe de muscles en particulier. Cela peut être un torticolis qui fait tourner la tête, vers l'avant, vers l'arrière ou sur un côté. Cela peut être une gêne à l'écriture, nommée alors crampe de l'écrivain ou du musicien. Cela peut atteindre les paupières : on parle alors de blépharospasme. Les yeux se ferment et clignent involontairement. Mais attention : ce n'est pas parce que vous avez une paupière qui « saute » de temps en temps, que vous souffrez d'une dystonie.

Cela peut atteindre les muscles du visage qui se met à grimacer et à se contracter. On ignore encore à ce jour la cause de cette dystonie de forme locale.

> Les formes secondaires : les symptômes sont les mêmes. Des contractions involontaires de certains groupes musculaires. Mais dans les formes secondaires, la cause est identifiée. Comme son nom l'indique, la forme secondaire vient à la suite d'une pathologie ou d'une lésion cérébrale ( AVC ou tumeur...). Ces formes secondaires peuvent être la conséquence de la prise de certains médicaments, notamment des neuroleptiques.

> Les formes génétiques : elles apparaissent le plus souvent dans l'enfance ou au moment de l' adolescence. Ce sont des formes généralisées qui ont tendance, le plus souvent, à toucher tous les muscles.


publicité