publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La dystonie

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (04. novembre 2014)

La dystonie est un trouble du tonus musculaire. C'est un mauvais signal envoyé par le cerveau à une partie du corps qui se manifeste par des contractions involontaires prolongées (et non rythmées) d'une partie du corps. Toutes pénibles. Toutes difficiles à diagnostiquer.

Alors, un conseil : si vous ressentez des contractures ou des mouvements anormaux, allez consulter. Il en existe différents types : la crampe de l'écrivain, le torticolis, la blépharospasme (la paupière qui saute !), ou encore les dystonies secondaires à certains médicaments... Leur cause et leur gravité diffèrent d'un type à l'autre.

Chaque mouvement que vous faites, chaque geste que vous effectuez est décidé par votre cerveau. Lorsque le cerveau envoie un mauvais signal, votre corps répond par un « mauvais » geste. Un geste involontaire. La dystonie, c'est ça.

La maladie se traduit donc par des postures ou des mouvements anormaux, plus ou moins invalidants et plus ou moins douloureux. Des contractions involontaires des muscles du visage, un torticolis, des mouvements anarchiques des yeux, mais aussi des tremblements et des secousses musculaires, la dystonie peut prendre différentes formes.

La dystonie peut toucher tout le monde, les hommes, comme les femmes, quel que soit l'âge. Même les enfants peuvent en être atteints. En France, on estime qu'environ 45 000 personnes seraient touchées par une dystonie.


publicité