publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Eczéma chez le bébé : les conseils du médecin spécialiste

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (01. août 2013)

Interview du professeur Christine Bodemer, médecin spécialiste, service de dermatologie, hôpital Necker - Enfants malades, à Paris. Elle apporte plein de conseils...

Comment différencier tous les problèmes de peau qui peuvent survenir chez un bébé ?

Chaque maladie de la peau a ses propres caractéristiques et l’analyse des lésions par le médecin, permet immédiatement, dans la très grande majorité des cas, le bon diagnostic. L’eczéma, par exemple, correspond à des plaques rouges suintantes et qui grattent, qui restent fixes durant plusieurs jours, et en dehors des traitements.

L'urticaire, quant à lui, ressemble plus à des piqûres d’ortie qui grattent souvent, qui sont non suintantes et qui se déplacent, voire disparaissent en seulement quelques heures, puis peuvent revenir...

Est-ce qu'on guérit de l'eczéma ?

En ce qui concerne un eczéma atopique, on ne sait que traiter les lésions, mais on ne change pas la nature de la peau, et sa vulnérabilité à refaire des poussées. Ce type de maladie est lié à des caractéristiques génétiques du patient que l’on ne peut effacer. Heureusement, bien souvent spontanément, les poussées s’estompent chez l’enfant.

La composante psy est-elle vraiment importante ?

Cette notion est controversée. Il est surtout bien difficile de faire la part de ce qui est la cause ou la conséquence. Il est bien évident qu’un enfant qui a envie de se gratter toute la journée à l’école, et qui se fait parfois disputer pour cela, sera moins joyeux qu’un enfant qui n’a pas ce problème. A l’inverse, on sait tous que lorsque nous avons un problème de vie, notre point faible physique, nous rappelle souvent à l’ordre (migraine, brûlure d’estomac, démangeaisons...).

Est-il utile d'avoir un purificateur d'air pour assainir l'atmosphère afin d'éviter l'eczéma ?

Non. Chaque mesure prise doit l’être en fonction de caractéristiques précises de l’enfant et de son environnement. Les dogmes ne servent à rien, un individu reste unique dans ses besoins plus spécifiques.

Est-ce que le soleil est indiqué... ou à fuir, en cas d'eczéma ?

Le soleil, c’est-à-dire les UV, certains UV, ont une action anti-inflammatoire sur la peau, d’où des traitements médicalisés par puvathérapie, chez certains adolescents et adultes qui souffrent d’eczéma. Là encore, il s’agit de traitements adaptés en fonction de chacun qui sera prescrit par un médecin spécialiste. En tous les cas, et pour ces raisons, le soleil n’est pas spécifiquement contre-indiqué lorsqu’on a un eczéma, et peut même être bénéfique si on respecte, comme pour tout le monde, les précautions usuelles.

Est-ce que certains types de peaux sont plus touchés par un eczéma ?

Toutes les peaux peuvent être touchées par un eczéma atopique.

 

Christine Bodemer, médecin spécialiste, service de dermatologie, hôpital Necker - Enfants malades

Christine Bodemer, médecin au service de dermatologie, hôpital Necker - Enfants malades



publicité