publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Emphysème pulmonaire : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (09. septembre 2014)

La première chose à faire si l'on souffre d'un emphysème pulmonaire est d'arrêter de fumer ! Certes, cela ne permettra pas aux poumons, ni aux alvéoles détruits de se régénérer, mais au moins, cela pourra ralentir l'évolution, voire la stopper.

Pour l'instant, il n'existe pas de parade pour réparer les tissus pulmonaires détruits. Les traitements proposés dépendront évidemment du degré d'emphysème dont vous êtes atteint.

- L'oxygénothérapie : en inhalant de l'oxygène, on compense le manque provoqué par la destruction des alvéoles.
- Les bronchodilatateurs : lorsque les bronches tendent à s'obstruer, on va tenter de les maintenir ouvertes. La dilatation des voies aériennes va permettre aux échanges gazeux de se faire.
- L'alpha-1 antitrypsine humaine purifiée, en cas de déficit avéré.
- Le sport, ou tout au moins l'activité physique est conseillée. Le renforcement musculaire permet de lutter contre l'essoufflement des tout petits gestes.

Une opération chirurgicale peut être nécessaire.
> La réduction du volume pulmonaire : il s'agit d'enlever une partie des poumons. La partie la plus atteinte ! Cela permet aux muscles et aux parties pulmonaires restées intactes, de fonctionner plus efficacement.

> La greffe de poumons : il s'agit d'une intervention chirurgicale lourde dont tous les patients ne peuvent bénéficier. Tout dépend de l'état général, évidemment.
- Il peut s'agir d'une greffe bi-pulmonaire : les deux poumons et leur système de vascularisation sont greffés.
- Il peut s'agir d'une greffe mono-pulmonaire : on ne remplace qu'un seul poumon.
- Il peut s'agir d'une greffe coeur-poumons. Indiquée lorsque la pathologie respiratoire a provoqué une altération cardiaque ou une hypertension artérielle pulmonaire.


publicité