publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Endométriose : le témoignage d’une patiente

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (09. mars 2016)

Le témoignage de Clara, 36 ans et enceinte de 5 mois.

Comment avez-vous découvert votre endométriose ?

En fait, j'ai toujours eu des règles douloureuses, abondantes et douloureuses. Mais je n'y ai pas prêté plus d'attention. Ma mère aussi, avait des règles douloureuses, mes soeurs, également. J'ai pensé que c'était comme ça... pour tout le monde. Et puis, il y a sept ou huit ans, c'est devenu vraiment insupportable. J'avais vraiment très mal au moment des règles, et j'étais très fatiguée.
Et surtout, j'avais très mal au moment des rapports sexuels. On peut dire que ça m'a gâché la vie pendant des années. J'avais tellement mal, que le soir, quand j'allais me coucher, j'en venais à redouter d'avoir des rapports avec mon mari. C'est terriblement culpabilisant. Ça peut casser un couple, ça ! Je suis allée voir mon gynécologue. Il m'a fait une coelioscopie. J'avais des lésions au niveau du ligament. Il a pu les retirer. J'ai aussi eu un traitement médical. Et ça s'est passé. J'ai réussi à avoir mon fils. Il a six ans, maintenant.

Et ce n'est plus revenu ?

Si ! C'est ça le problème. Pendant quelque temps, plus rien. Déjà le temps de ma grossesse, c'était très bien. Je ne sentais plus rien. Et puis, il y a deux trois ans, ça a repris. Je crois que c'était encore pire. J'avais des douleurs horribles au moment des rapports. J'avais même mal quand j'allais à la selle. Alors, mon gynécologue m'a donné un traitement à base de progestérone. Une pilule, quoi ! Et ça a marché. Sauf que j'ai voulu un autre bébé. Alors problème : soit je prenais la pilule et je n'avais pas mal au moment des rapports, mais sans pouvoir tomber enceinte ; soit je ne prenais plus la pilule mais avec de telles douleurs pendant les rapports que je ne pouvais pas, non plus, me retrouver enceinte. Une horreur.

Alors, vous avez fait quoi ?

On a dû me réopérer. La première fois, on m'avait retiré le ligament utéro-sacré. Là, on a enlevé l'autre. Les douleurs ont cessé. J'ai pu être enceinte. J'en suis au cinquième mois de ma grossesse et tout va bien. J'espère que ça ne va pas recommencer après. J'ai mis tellement de temps avant de savoir ce que j'avais. Vous savez, souvent, les médecins ne vous prennent pas au sérieux, quand vous êtes une femme ou une jeune fille et que vous dites que vous avez mal au ventre. C'est vraiment dommage !



publicité