publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Epididymite : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (17. février 2015)

Avant de prescrire un traitement, le médecin pourra demander une échographie, afin de confirmer le diagnostic. Cela permet de voir l'épididyme enflammé et de rechercher une éventuelle atteinte testiculaire en vérifiant sa vascularisation. Dans certains cas, le diagnostic d'épididymite peut s'avérer difficile. En effet, les symptômes cliniques peuvent faire penser à une torsion du cordon spermatique qui doit systématiquement être évoquée devant toute pathologie aiguë des bourses. Cette suspicion peut conduire à une exploration chirurgicale en urgence, notamment lorsque les signes infectieux sont mineurs.

Dans tous les cas, pour lutter contre cette épididymite, le médecin vous prescrira un examen cytobactériologique des urines (une analyse d'urine). Les résultats de cet examen permettront d'identifier le germe responsable, ainsi que l'antibiogramme pour définir le profil de résistance du germe aux antibiotiques, et donc choisir l'antibiotique adéquat.

Pour une épididymite, il faut compter de deux à trois semaines de traitement antibiotique pour faire diminuer l'inflammation. Pendant ce temps, si la douleur est trop forte, un suspensoir pourra la soulager momentanément. Un suivi médical attentif reste nécessaire afin de rester vigilant sur l'évolution de l'Infection et prévenir les risques d'abcès épididymaire et de fistulisation.

Après l'épisode infectieux, une exploration urologique sera nécessaire pour prévenir tout risque de récidive en recherchant notamment un obstacle prostatique ou urétral, et pour rechercher, si besoin, un obstacle épididymaire résiduel pouvant compromettre la fertilité.

Mon médecin veut commencer le traitement sans attendre les résultats des examens. Est-ce normal ?

Oui, en attendant les résultats (24 à 48 heures), votre médecin prescrit une antibiothérapie dite « probabiliste ». C'est-à-dire qu'il prescrit un traitement antibiotique qui correspond au médicament admis pour être efficace dans une situation où la nature du micro-organisme responsable de l'infection n'est pas encore connue. Il ne s'agit pas d'une prescription à l'aveuglette ! Une fois que votre médecin recevra les résultats de vos examens, il corrigera la prescription antibiotique, le cas échéant.


publicité