publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Epilepsie chez l'enfant : la scolarité

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (28. juillet 2016)

Dans sept cas sur dix, l'enfant épileptique pourra suivre une scolarité normale. Le suivi médical doit permettre de maîtriser l’intensité des crises et leur fréquence.

Cependant, il arrive que les enfants se retrouvent en échec scolaire. La répétition des crises entraîne en effet un fort absentéisme. Et même si l’information passe mieux que par le passé, certains établissements sont encore réticents pour scolariser des enfants souffrant de cette maladie : les crises peuvent être impressionnantes et certains enseignants craignent des perturbations dans leur classe.

Un Projet d'Accueil Individualisé, PAI, a été mis en place dans les écoles. Il associe le médecin scolaire, l’enseignant et le neuropédiatre, le neurologue ou le médecin généraliste pour permettre à l’enfant de recevoir un traitement d’ urgence, en cas de crise à l’école.

Pour ce PAI, les parents doivent prévenir l’établissement scolaire et remplir un dossier, à compléter par le médecin. Les enseignants et les élèves sont alors informés de la manière dont débute une crise, chez l’enfant concerné (un petit mâchonnement, par exemple) et de la conduite à tenir pendant la crise (éloigner les objets sur lesquels il pourrait se blesser).

Un site destiné aux enseignants a été mis en place pour les informer sur la conduite à tenir en cas de crise d’un de leur élève : www.integrascol.fr.

Vous voulez échanger, partager votre expérience ou avez besoin d'un conseil ? Rendez-vous dans nos FORUMS Epilepsie ou Neurologie !

A lire aussi :
> Le diabète à l'école
> Que faire en cas d'échec scolaire ?



publicité