publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'épilepsie

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (25. août 2014)

© Jupiterimages/Polka Dot Images

L' épilepsie est un mal décrit depuis des milliers d'années. Avec ses multiples facettes, cette maladie neurologique a « fasciné » les hommes depuis l'antiquité. Pour la petite histoire, on croyait autrefois que les malades épileptiques étaient habités par le diable. Heureusement, cela a changé !

L'épilepsie est due à une activité anormale, excessive, et temporaire des circuits électriques dans le cerveau. Ceci peut être dû à des causes organiques comme une tumeur localisée dans le cerveau, un accident vasculaire cérébral (AVC), des troubles métaboliques, de la fièvre... Mais bien souvent, aucune cause spécifique n'est retrouvée. Dans ce cas on parle d'épilepsie idiopathique.

Il faut bien faire la différence entre l'épilepsie et la crise d'épilepsie. En effet, être qualifié de malade épileptique implique d'avoir fait plusieurs crises d'épilepsie. Aussi, pour être plus exact, on devrait parler d'épilepsies au pluriel. Car le mécanisme et la palette d'expression de la maladie diffèrent fortement d'une cause, ou d'une personne, à l'autre. Il s'agit d'une maladie courante, souvent dissimulée. En France, on estime qu'environ 500 000 personnes souffrent d'épilepsie.

Les traitements antiépileptiques sont souvent efficaces pour espacer ou supprimer les crises. Mais ceux-ci doivent être pris très régulièrement, le plus souvent sur plusieurs mois voire plusieurs années. L'arrêt n'est possible que de façon très progressive et sous surveillance.

Quant à la gravité de l'épilepsie, elle est très variable, et dépend de la cause, qui sous-tend elle-même les possibilités thérapeutiques.


publicité