publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Escarre : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (31. décembre 2014)

Les symptômes d'une escarre dépendant en fait de son stade, de son degré de gravité...
L'escarre est décrite, selon quatre stades :

> Stade 1. Il s'agit d'une simple rougeur.
Tout le monde peut être touché. Il suffit de rester trop longtemps dans la même position. Au bout de deux ou trois heures, un petit oedème se forme. On ressent parmi les symptômes une douleur, une démangeaison ou un échauffement. Là, quand tout va bien, on change tout simplement de position. La circulation sanguine reprend son cours et tout rentre dans l'ordre. On commence à parler d'escarre lorsque la rougeur ne disparaît plus, même lorsqu'on appuie dessus. La température de la peau est plus basse. A ce stade, on peut encore éviter les dommages.

> Stade 2. Des petites cloques apparaissent sur la rougeur. Ce sont les phlyctènes. Elles peuvent être ouvertes ou fermées. Lorsqu'elles sont fermées, un simple petit choc peut les ouvrir. La peau change de couleur : elle devient bleue, violacée. A ce stade encore les dommages ne sont que superficiels.

> Stade 3. La nécrose commence à apparaître. Et cela se voit : la peau devient noire et très sèche ou parfois jaunâtre et très molle. On peut également apercevoir un cratère dans la peau. Mais les tissus environnants ne sont pas encore lésés. A ce stade, c'est trop tard, la peau a subi trop de dommages...

> Stade 4. L'escarre gagne du terrain. Les tissus profonds commencent à être lésés sur une plus large zone.

En fait, le stade 5 n'existe pas. Au-delà du stade 4, il s'agit d'une invasion d'escarres sur tout le corps.

Attention : ces escarres peuvent se former très rapidement, en quelques heures seulement, notamment chez les personnes âgées.



publicité