publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Fibrome : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (31. octobre 2015)

Seuls les fibromes à l'origine de symptômes sont traités, les autres sont seulement surveillés.

Un traitement médical peut être donné en cas de saignements : schématiquement c'est une pilule de type progestatif qui freine la fonction ovarienne et qui réduit les saignements et les douleurs.

Le médecin peut aussi prescrire de l'ulipristal acétate sous forme de comprimés, indiqué dans le traitement des symptômes modérés à sévères des fibromes utérins. Ce médicament peut être utilisé avant d'envisager une intervention chirurgicale sur le fibrome ; ou encore être pris pour réduire les symptômes (saignements et douleurs) et la taille du fibrome utérin, et au final éviter une opération chirurgicale. Dans ce dernier cas, ce traitement se prend à raison d'un comprimé par jour pendant 3 mois. Selon les symptômes dont se plaint la patiente, le médecin peut décider de renouveler ce traitement pour une nouvelle période de trois mois. L'ulipristal acétate est un "anti-progestérone", plus précisément un "modulateur sélectif du récepteur de la progestérone".

En cas de saignement important, le médecin peut aussi prescrire un médicament hémostatique. Si la patiente souffre de douleurs, cela nécessite de prendre des antalgiques ou des anti-inflammatoires.

Mais si le ou les fibromes sont à l'origine de signes importants, si les traitements médicamenteux ne sont pas assez efficaces... les fibromes peuvent être enlevés chirurgicalement. Plusieurs techniques chirurgicales sont possibles ; les équipes proposent ce qu'elles savent bien faire. Et les techniques dépendent de la taille et de la localisation du fibrome.

L'opération consiste à enlever seulement le ou les fibrome(s) : on parle de myomectomie. L'autre traitement chirurgical consiste à enlever tout l'utérus : c'est l'hystérectomie, surtout indiquée si la femme ne veut plus d'enfants ou s'il n'y malheureusement pas d'autres solutions.

La myomectomie consistant à n'enlever que le ou les fibromes (ou myomes) les plus importants et en laissant l'utérus, il peut demeurer de petits fibromes. Ces derniers peuvent grossir avec le temps, ce qui explique qu'après cette intervention, une récidive du problème est toujours possible par ce traitement, même si elle est assez rare.



publicité