publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Fracture de fatigue : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (06. octobre 2014)

La fracture de fatigue n'est pas toujours évoquée dès la première consultation. La douleur est bien sûr le premier symptôme d'une fracture de fatigue. Pour sa localisation la plus fréquente, c'est une douleur au pied qui pousse à prendre un avis médical. Les symptômes ressentis par le patient empêchent, dans certains cas, presque totalement d'appuyer son pied en marchant, induisant de ce fait une boiterie d'esquive et/ou un usage préférentiel d'un appui sur le talon.

Le médecin spécialiste, un chirurgien ou un rhumatologue, va poser différentes questions au patient, liées à ses symptômes, lui permettant de se mettre sur la piste d'un diagnostic, car bien souvent des radiographies ont été faites sans déceler la moindre anomalie.

Le profil d'activité, en particulier sportive sera établi. Ce qui est évocateur de la fracture de fatigue est la participation à des sports tels que tennis, le basket-ball, la gymnastique, des activités à forte composantes de sauts. Le médecin peut analyser l'appui du pied concerné avec un podoscope (le patient se tient sur un épais plateau de verre), la morphologie architecturale du pied détectera des anomalies susceptibles de favoriser la survenue de ces fractures : pied plat ou au contraire un pied creux rigide appelé aussi « pied cambré ».

Il sera également utile de faire préciser si dans le passé sont survenues d'autres fractures laissant penser à une ostéoporose sous-jacente. Le médecin cherchera également à savoir si le patient a pris certains médicaments, quelques fois à l'origine de telles fractures (comme les diphosphonates).

Dans ce contexte d'une douleur du pied, les examens complémentaires nécessitent d'effectuer :

- des radiographies, sont au début d'un intérêt limité dans la mesure où elles ne finissent par objectiver la fracture de fatigue qu'après plusieurs semaines d'évolution ;

- une scintigraphie osseuse permet de détecter un foyer de concentration du marqueur, identifiant en principe le diagnostic ;

- une IRM est sans doute la meilleure façon d'identifier la fracture de fatigue soit très tôt dans son histoire évolutive, soit après repérage préalable de sa localisation par la scintigraphie.


publicité