publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Fracture du nez : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (01. décembre 2014)

On peut suspecter une fracture lorsque, 15 à 30 minutes après le choc, il se forme un oedème (gonflement). De la même manière, si la déformation du nez est immédiate après coup, on peut craindre un nez cassé.

En revanche, l'auto-diagnostic est plus délicat quand la fracture ne s'accompagne d'aucun déplacement. Aussi, même si vous pensez que votre nez n'a rien, mieux vaut consulter, sans dépasser huit jours (début de consolidation des os).

Pour bien diagnostiquer une fracture du nez, un examen clinique effectué par un médecin est nécessaire : à la palpation, à l'aide de petits outils d'exploration (speculum). La radiographie a surtout un intérêt médico-légal (preuve de l'existence du traumatisme). Un scanner, beaucoup plus détaillé que la radiographie, peut être réalisé si l'état du nez le justifie, mais en raison du phénomène d'irradiation de ces appareils (radiographie, scanner), les médecins privilégient généralement l'examen clinique.

Lorsque la fracture du nez s'accompagne d'une plaie ouverte, il faut intervenir dans les 6 heures à 12 heures après le choc.

Lorsque l'hémorragie nasale est importante et qu'elle ne s'arrête pas – c'est le cas, par exemple, chez les personnes prenant des anticoagulants – on intervient sur l'hémorragie avant de traiter la fracture.

Enfin, si un hématome s'est formé sur la cloison nasale, il faut également intervenir rapidement afin de prévenir un risque d'infection.


publicité