publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Furoncle : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (09. juin 2015)

Les traitements du furoncle associent des règles d'hygiène, des soins locaux, et la prise ou non d'un traitement antibiotique.

D'abord, un furoncle doit être surveillé. Il faut vérifier qu'il ne s'étende pas localement, qu'il n'y ait pas de ganglion (adénopathie), pas de fièvre, etc. Et, surtout éviter de le manipuler.

Une désinfection de la peau est nécessaire. Elle est réalisée en tamponnant plusieurs fois par jour le furoncle avec un antiseptique local. L'application d'une pommade antibiotique (comme la fucidine) permet de décontaminer les « gîtes » (endroits contaminés) du staphylocoque doré.

Si un frottement est la cause de l'apparition d'un furoncle, un traitement par des pommades pour accélérer la cicatrisation est prescrit. Si le frottement doit se prolonger (randonnée), des pansements peuvent être indiqués.

Il peut être bénéfique d'appliquer des pansements alcoolisés ou des compresses chaudes (stériles !) sur le furoncle pour le faire mûrir.

Si le bourbillon ne s'élimine pas spontanément, il faut parfois l'extraire chirurgicalement.

Les traitements antibiotiques par voie générale sont nécessaires si le patient a de la fièvre, et si le furoncle s'étend.

L'hygiène cutanée est indispensable pour avoir moins de risques de contracter un furoncle : toilette quotidienne de tout le corps avec un savon doux.

Sans oublier l'hygiène élémentaire, qui permet d'éviter la transmission de la bactérie d'un individu à un autre : lavage des mains régulier avec du savon, etc.



publicité