publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Gale : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (25. novembre 2014)

Dès que l'on se gratte, une des questions posée parfois est : tu n'aurais pas la gale ? Mais quels sont au juste les signes de la gale ?

Les symptômes de la gale ne sont pas toujours faciles à détecter. Au début, une gale classique est souvent confondue avec un eczéma et traitée avec de la cortisone locale. Ce traitement calme les démangeaisons et les grattages, mais favorise la multiplication des parasites et la gale risque de devenir profuse. C'est souvent la prise en compte du contexte qui permet d'orienter le médecin et de diagnostiquer la maladie.

Le symptôme principal de la gale est l'envie de se gratter : les personnes atteintes de gale développent une réaction allergique contre les parasites. Les démangeaisons, ou prurit en terme médical, sont généralement constantes et particulièrement importantes la nuit, et après avoir pris un bain. La personne infestée développe en effet une réaction allergique contre le parasite, ce qui explique les démangeaisons.

La gale commence par une phase d'incubation pouvant durer de quelques jours à un mois (selon l'intensité de la contamination et le nombre d'acariens présents sur la peau), suivie par la phase dans laquelle les parasites deviennent adultes et se reproduisent à leur fois. Cela prend environ deux semaines pour que les sarcoptes deviennent adultes, mais pendant cette phase, le malade est déjà contagieux.

Autre symptôme : on peut aussi observer la présence de sillons sur la peau. Ils ne sont pas toujours visibles mais sont généralement présents sur certaines des zones : dos de la main, entre les doigts, poignets, coudes, aisselles, bas des fesses, pénis. Le visage et le dos sont généralement épargnés. Ces sillons sont courts grisâtres, sinueux. Les patients présentent souvent des lésions de grattage qui peuvent être surinfectées. Parfois, de petits nodules se forment sur la peau.

Des éruptions cutanées apparaissent lorsque l'on se gratte, avec le risque de causer de petits saignements et de provoquer des infections. Ces lésions cutanées ressemblent parfois à celles qui caractérisent l'urticaire.

Vous voulez échanger, partager votre expérience ou avez besoin d'un conseil ? Rendez-vous dans nos FORUMS MST, Sexualité ou Un médecin vous répond !



publicité