publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Gastro-entérite de bébé : Le témoignage d’un patient

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (17. mai 2015)

Claire, 31 ans, comme beaucoup de jeunes mamans, n'a pas su détecter la déshydratation de son petit Romain. Elle nous livre son témoignage...

Votre enfant a dû être hospitalisé pour une diarrhée. Cela s'est passé comment ?

Quel souvenir horrible ! Mon bébé avait quatre mois, c'est venu d'un coup. Il allait à la garderie depuis quinze jours à peu près (on était au mois de février) et tout à coup, il s'est mis à avoir la diarrhée. Comme c'est mon premier bébé, je n'étais pas trop au courant, et au début je me suis dit que c'était normal... ou que ce n'était pas grave. Mais ça va vite, très vite. Il avait des selles très liquides qui débordaient de sa couche, il pleurait, il vomissait tous ses biberons. Il était vraiment mal. Et puis, en quelques heures, il est devenu tout bizarre : il ne souriait plus, il était tout mou, j'ai bien vu qu'il avait changé de comportement, mais je n'ai pas pensé qu'il était déshydraté. Pas si vite. Je lui donnais du coca à boire, ça passait un peu... le reste, il le vomissait. Alors on a fini par paniquer avec mon mari, et on l'a emmené aux urgences.

Il a donc été hospitalisé...

Oui, rapidement. Moi, j'étais complètement paniquée, j'avais l'impression qu'il allait mourir, mais quand je suis arrivée, les médecins ont tout de suite vu ce qu'il avait. Ils m'ont dit qu'ils avaient l'habitude, ils m'ont rassurée. Ils lui ont tout simplement donné un soluté de réhydratation à boire. C'est drôle parce que, avec moi, il ne pouvait rien absorber, et là, il a bien pris le biberon. On lui a donné de toutes petites quantités, mais très souvent. Et c'était surprenant : il s'accrochait au biberon, avec ses petites mains. On voyait qu'il sentait que ça lui faisait du bien, et on n'a pas eu besoin de lui poser une sonde gastrique. Les médecins m'ont dit que c'est ce qu'on ferait s'il refusait les biberons, mais ça n'a pas été la peine. Il est ressorti de l'hôpital six heures plus tard, mais moi, je peux vous dire que depuis, j'ai toujours de ce liquide dans ma pharmacie !

Auteurs : Sylvie Charbonnier et Audrey Amaury.
Consultant expert : Professeur Frédéric Huet, chef du service de pédiatrie au CHU de Dijon.


publicité