publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Gastro-entérite : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (17. mai 2015)

Une gastro-entérite est en général facile à diagnostiquer. Elle est évoquée devant une diarrhée aqueuse dans un contexte épidémique. Elle est parfois accompagnée des symptômes suivants : vomissements, fièvre supérieure à 38° C, douleurs abdominales.

Quelquefois, les symptômes sont moins parlants (absence de diarrhée, etc.) et le diagnostic, de ce fait, moins évident.

Les troubles disparaissent en 4 jours environ. La gravité est liée à la déshydratation qui peut être sévère chez l'enfant de moins de 2 ans.

Tout le danger de la gastro-entérite est la déshydratation : en effet, toute diarrhée entraîne une augmentation des pertes d'eau. Si la personne souffre de surcroît d'une fièvre et de vomissements, les pertes d'eau sont encore plus importantes.

C'est aux âges extrêmes de la vie que la diarrhée peut être grave : chez le tout petit, la déshydratation peut être rapide et sévère et mettre le pronostic vital en jeu. Chez les personnes âgées, avec une santé fragile, la diarrhée peut aussi être compliquée d'une déshydratation. À ces âges de la vie, les symptômes de déshydratation doivent être activement recherchés. Parmi ces symptômes, il y a la perte de poids, la bouche sèche et le pli cutané : lorsque la peau est légèrement pincée, la peau tarde à retrouver son aspect initial.

En cas de gastro-entérite, des examens complémentaires sont assez rarement demandés par le médecin. Une coproculture, c'est-à-dire un examen des selles est rarement utile, sauf si la diarrhée persiste, si les selles sont sanglantes et si le médecin soupçonne une bactérie, un parasite ou une mycose, comme origine de la diarrhée. Une prise de sang peut être aussi demandée.



publicité