publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La goutte

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (02. décembre 2014)

On a souvent une idée fausse de cette maladie qui est la goutte : souvent on pense qu'il s'agit d'une maladie ancienne, qui toucherait les bons vivants, les personnes ayant un style de vie déréglé.

La goutte est une maladie métabolique. A l'origine de la goutte, il y a une hyperuricémie chronique, c'est-à-dire une augmentation anormale de la concentration d'acide urique dans le sang. Cette surcharge d'acide urique dans le sang peut évoluer dans le temps et s'aggraver en absence d'une prise en charge adaptée.

L'accès de goutte est la manifestation aiguë de cette maladie métabolique qui entraîne un dépôt de cristaux d'urates dans des articulations, mais aussi dans les reins. Cet accès de goutte est très douloureux pour le patient, et est à l'origine d'une inflammation locale d'une articulation. L'atteinte rénale est irréversible et fait toute la gravité de la maladie.

La goutte est une maladie multi-systémique, c'est-à-dire qu'elle peut atteindre plusieurs organes et évoluer vers des complications graves, comme une destruction articulaire et osseuse ; et une insuffisance rénale, mais aussi des pathologies cardiovasculaires, etc.

La goutte est d'abord une maladie articulaire grave, mais on peut la guérir, à condition de bien prendre les traitements prescrits. Les chiffres montrent qu'en France la prévalence de la maladie en population générale augmente : elle toucherait plus de 450 000 Français adultes. Si l'on considère ses potentielles complications, cette maladie souvent négligée devrait être considérée comme un enjeu de santé publique.


publicité