publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Grippe A chez l'enfant : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (27. novembre 2014)

Dans la plupart des cas, un simple traitement de paracétamol est suffisant. Il permet de lutter contre la fièvre et ses effets. Une surveillance est indispensable pour détecter à temps les éventuelles complications pulmonaires.

Dans certains cas plus graves, un traitement antiviral peut être nécessaire. Les médicaments antiviraux (Tamiflu®, Relenza®) empêchent le virus de se multiplier. Ils ont également pour effet de diminuer la contagiosité. Leur usage chez les plus jeunes est encore discuté. Les médecins britanniques, par exemple, considèrent qu'ils ne devraient pas être utilisés chez les enfants de moins de 12 ans, en raison de leurs effets secondaires (nausées, maux de tête, douleurs, cauchemars...). En France, ces antiviraux sont recommandés chez les enfants les plus à risques.

En pratique : si votre enfant a contracté le virus H1N1, et qu'il ne présente pas de risques de complications, un traitement de paracétamol suffit. Il ne recevra pas d'antiviral. Il devra porter un masque anti-projections, en fonction de son âge et rester à la maison jusqu'à la fin de la maladie.
S'il présente des risques de complication ou des signes de gravité, il devra être hospitalisé pour recevoir un traitement antiviral à usage pédiatrique. Un prélèvement naso-pharyngé lui sera effectué avant le traitement par antiviral.

Dans tous les cas, les parents et les proches présentant des risques, pourront bénéficier d'un traitement antiviral préventif.
Attention : pour les cas les plus simples, le traitement antiviral doit être prescrit dans les 48 heures suivant l'apparition des premiers symptômes. Pour les formes les plus graves, il n'existe pas de délai de prescription.

L'âge constitue un facteur de risque de complication. Plus l'enfant est jeune, plus il est fragile. Son système immunitaire est encore immature. Les enfants de moins d'un an, présentant les symptômes de la grippe A sont donc orientés vers une consultation spécifique, dans un établissement de santé. Le médecin généraliste contacte le Samu-centre 15 qui orientera l'enfant.
Les plus petits (moins de 6 mois) seront particulièrement surveillés, surtout si l'un des parents est atteint.


publicité