publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Hémorroïdes : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (26. août 2014)

La maladie hémorroïdaire peut être plus ou moins évoluée : de la simple dilatation asymptomatique au prolapsus extériorisé des hémorroïdes internes et de l'apparition de thromboses douloureuses.

La crise hémorroïdaire parfois n'a aucun signe clinique, il existe seulement une tuméfaction au niveau de l'anus ou un simple prurit.

Elle peut aussi se manifester par des douleurs parfois vives, handicapantes, accentuée par la position assise, la marche ; tous ces signes sont souvent rythmés par la défécation.

Quelquefois la douleur est si vive pendant la défécation que le patient se constipe volontairement. Cette situation aggrave la dilatation des hémorroïdes.

Des rectorragies (saignement au niveau de l'anus) peuvent se manifester : elles sont souvent minimes, elles sont de sang rouge et recouvrent la selle (ce qui signifie que le saignement est terminal et non plus haut dans le colon) .

Il vaut mieux consulter pour avoir un avis médical : il faut être sûr que le sang provient bien des hémorroïdes et non d'un polype colique (qui peut se cancériser, mais qu'il est facile d'enlever), d'une tumeur cancéreuse ou une autre maladie qu'il faudra traiter rapidement.

Généralement ces symptômes durent une dizaine de jours, voire moins. Il est d'autant plus important de consulter quand ces symptômes persistent.



publicité