publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Hépatite B : Le diagnostic

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (03. décembre 2014)

Il y a deux possibilités de diagnostic : soit une hépatite aiguë, soit une hépatite chronique souvent passée inaperçue depuis le moment de la contamination.

Face à une grande fatigue ou à une jaunisse, le médecin va d'abord effectuer un examen clinique : il palpe le foie et soumet son patient à un interrogatoire rigoureux. Ensuite, en cas de doute, des examens complémentaires peuvent être demandés.

Une prise de sang grâce à laquelle, certains marqueurs vont être étudiés : les transaminases (des enzymes dont l'augmentation traduit la destruction des cellules du foie) et la bilirubine (un pigment présent dans la bile et dans le sérum (c'est l'accumulation de la bilirubine dans les cellules qui donne la couleur jaune de la peau et des muqueuses, lors d'un ictère).

L'analyse du sang permettra de déceler la présence du virus (« Antigène HBs ») et la présence d'anticorps spécifiques de l'hépatite. Les anticorps, c'est l'arme de défense de l'organisme, face aux agresseurs viraux ou bactériens.

Lorsqu'il y a contamination par le virus de l'hépatite B, des anticorps spécifiques sont fabriqués par l'organisme : en cas d'hépatite aiguë, des anticorps « anti-HBc IgM », signalant une contamination récente. En cas d'hépatite chronique ces anticorps récents sont absents.

> En cas d'hépatite aiguë, le risque immédiat est l'hépatite fulminante.
On fait le diagnostic par les symptômes (troubles de la conscience) et par la prise de sang (chute des facteurs de la coagulation normalement fabriqués par le foie). Des soins en urgence sont indispensables.
Le risque à moyen terme de l'hépatite aiguë est le passage à la chronicité. Le diagnostic se fait par la persistance du virus dans le sang 6 mois après l'épisode aigu.

> En cas d'hépatite chronique le risque est l'évolution vers la cirrhose du foie et ses complications (lire plus loin).

Pour avoir un diagnostic précis, connaître l'état de santé du foie et l'évolution de l'hépatite, le médecin spécialiste prélève un petit morceau de foie, en effectuant une biopsie, sous anesthésie locale.

Heureusement, le diagnostic se fait de plus en plus avec des méthodes « non agressives », comme le Fibro Scan ( échographie mesurant la « dureté » du foie) ou le FibroTest (prise de sang), ces méthodes étant validées pour l'hépatite C et en cours de validation pour l'hépatite B.

Vous voulez échanger, partager votre expérience ou avez besoin d'un conseil ? Rendez-vous dans nos FORUMS MST, Sexualité ou Un médecin vous répond !


publicité