publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Hépatite C : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (02. juin 2015)

Les traitements donnés aux patients souffrant d'une hépatite C dépendent de différents critères qui sont déterminés par le médecin spécialiste (génotype, atteinte plus ou moins importante du foie...). Aujourd'hui, le mieux est d'être pris en charge dans un service hospitalier d'hépatologie référent.
C'est la biopsie du foie, ou des tests non invasifs de fibrose (prise de sang, ultrasons) qui vont permettre de déterminer le degré d'atteinte du foie (comme son degré de fibrose). C'est en considérannt tous ces éléments que le traitement sera envisagé.

Les traitements ont fortement évolué ces derniers temps, avec l'arivée des nouveaux anti-viraux d'action directe (ADD). Ainsi l'interféron (souvent responsable d'effets indésirables importants) n'est plus préconisé comme premier traitement. Il y a encore peu de temps, le traitement reposait sur l'association de deux molécules : interféron, et ribavirine, avec l'ajout d'un troisième médicament (telaprevir ou boceprevir) pour certaines formes d'hépatite C (génotype 1). Il s'agissait d'une trithérapie, d'une durée de six mois à un an. L'efficacité de ces traitements atteignait en moyenne 80% des malades. Mais avec des effets indésirables souvent importants (état pseudo-grippal, perte de poids, anémie, fatigue, dépression, peau sèche...).

L'utilisation des nouveaux traitements a permis d'effectuer d'importants progrès. En 2014, 14 000 patients ont ainsi pu être guéris. Et 2015, on estime que 15 000 nouveaux patients devraient l'être.


publicité