publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Hernie: Les causes

Publié par: Dr. Nicolas Evrard (18. novembre 2014)

Les hernies digestives sont dues à des faiblesses de la paroi abdominale, par où peuvent passer des viscères et le péritoine.

Il existe des hernies congénitales (la plupart des hernies inguinales) souvent diagnostiquées chez l'enfant et l' adolescent, mais aussi chez l'adulte, et des hernies acquises (qui surviennent avec le temps). Les hernies inguinales sont dues à une faiblesse d'un tissu aponévrotique : le fascia transversalis.

Il existe plusieurs causes favorisant l'apparition d'une hernie : l'âge, la sédentarité, l'obésité et tout ce qui favorise une hyperpression abdominale. Cette dernière peut être favorisée par : la constipation, un problème urinaire avec rétention d' urine dans la vessie, la toux chronique, un effort brutal (le port d'une charge lourde notamment), etc.

Un amaigrissement important et rapide peut aussi favoriser une hernie.

La hernie ombilicale survient à cause d'une hyperpression dans la cavité abdominale. Elle se voit donc surtout chez les obèses, les personnes souffrant d'une cirrhose, mais aussi chez la femme enceinte.

Le diastasis de la ligne blanche (entre l'ombilic et la pointe du sternum) est une hernie qui se voit chez la femme enceinte, ou après plusieurs grossesses ainsi que dans les suites opératoires d'une laparotomie sur une grande incision médiane. La cause est ici une faiblesse de l'aponévrose sur laquelle s'attachent les deux muscles grands droits de l'abdomen.

Quant aux éventrations, il ne s'agit pas à proprement parler de hernie. C'est une partie de l'abdomen, surtout de l'intestin grêle et du colon, qui passe à travers un orifice non naturel de la paroi abdominale : cet orifice est classiquement la conséquence d'une intervention chirurgicale ayant nécessité une grande incision (laparotomie). Que cette incision soit médiane sus-ombilicale, sous-ombilicale, transversale, latérale, etc. L'incision en cause peut même se situer au niveau du point d'entrée d'un trocart induit par une chirurgie endoscopique.

L'obésité est un facteur favorisant, de même que la reprise trop précoce d'une activité physique chez les sujets jeunes après une intervention chirurgicale.

La cause la plus fréquente est néanmoins infectieuse post-chirurgicale. En effet, les muscles incisés auront mal cicatrisé à cause de l'infection et/ou de la trop forte pression des viscères à travers la graisse et la peau.



publicité