publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Herpès génital : La prévention

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (29. octobre 2014)

Quand une personne est infectée par le virus de l'herpès, il faut en parler avec son partenaire ; ce n'est pas une maladie grave mais quelquefois elle est gênante et peut altérer la qualité de vie. En tous cas, les femmes enceintes doivent faire attention et signaler à leur médecin toute lésion de la sphère génitale pendant cette période.

L'utilisation des préservatifs est recommandée quand un partenaire sexuel présente un herpès génital même en dehors des crises. Il est conseillé d'éviter les rapports sexuels, même sans pénétration lors d'une poussée herpétique, d'autant que ces rapports sont parfois douloureux.

Il faut savoir que la présence de lésions cutanées ou muqueuses au niveau des parties génitales augmente le risque de contamination par le virus du SIDA (VIH). En effet, la pénétration de ce virus dans l'organisme est facilitée par la présence d'une plaie. Les rapports sexuels protégés sont le seul moyen de prévention contre le VIH.

La contamination est plus importante pendant les périodes de poussée herpétique et il est fortement recommandé d'utiliser des préservatifs.

Au moment des poussées d'herpès : il est conseillé de se laver les mains régulièrement en particulier quand elles ont été en contact avec les lésions, il faut éviter de se toucher les yeux ou ne pas mouiller ses lentilles avec la salive, ne pas partager son linge de toilette avec son entourage.

De plus, il faut éviter tout contact avec les personnes fragiles comme les femmes enceintes, les nouveau-nés, les personnes immunodéprimées ainsi que celles qui présentent un eczéma.

Vous voulez échanger, partager votre expérience ou avez besoin d'un conseil ? Rendez-vous dans nos FORUMS MST ou Un médecin vous répond !


publicité