publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Herpès génital : Les récidives

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (29. octobre 2014)

La première crise est le plus souvent suivie de récidives. Notamment lors de périodes où nos défenses immunitaires sont affaiblies ( stress, maladie, etc.).

Mais là encore, nous ne sommes pas tous égaux devant l'herpès. La fréquence des épisodes varie considérablement d'un sujet à l'autre. Certains n'auront qu'une ou deux récidives au cours de leur vie, tandis que d'autres multiplieront les crises (jusqu'à 5 ou 6 par an).

Heureusement, celles-ci s'avèrent souvent moins intenses que la première et, en général, leur fréquence diminue avec le temps.

Le diagnostic

Mieux vaut consulter son médecin traitant dès les premiers symptômes. Il pourra alors facilement effectuer le diagnostic d'herpès grâce à un examen clinique et traiter en conséquence. Si vous attendez trop longtemps, les vésicules peuvent disparaître. Résultat, le médecin pourra éventuellement diagnostiquer la maladie en vous posant des questions. Or l'évocation des symptômes est parfois insuffisante car d'autres infections génitales, comme les mycoses, peuvent être suspectées.

Ce n'est pas systématique, mais le médecin peut prescrire un prélèvement microbiologique dans un laboratoire d'analyses afin de confirmer le diagnostic. Il pourra ensuite prescrire un traitement...

A noter que l'herpès génital favorise le risque de contamination par le VIH (virus de l'immunodéficience humaine).

Vous voulez échanger, partager votre expérience ou avez besoin d'un conseil ? Rendez-vous dans nos FORUMS MST ou Un médecin vous répond !


publicité