publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Herpès oculaire - herpès ophtalmique : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (02. décembre 2014)

Prudence : il ne faut jamais prendre une irritation de l'oeil à la légère. Il faut avoir systématiquement l'avis d'un médecin ophtalmologiste, en cas d'oeil irrité. En effet, une automédication peut être fatale (perte de la vue) dans le cas d'un herpès oculaire. Attention également aux gouttes pour les yeux que vous avez eu à une autre occasion et qui pourraient contenir des corticoïdes et alors faire empirer l'infection !

C'est donc le médecin ophtalmologiste qui fera le diagnostic d'herpès oculaire (ou herpès ophtalmique), et qui prescrit le traitement nécessaire à base d'un anti-viral : aciclovir, trifluridine, ganciclovir...

Il est important pour le patient de ne pas négliger ce traitement et bien le prendre... car le risque est de perdre la vue sur l'oeil concerné.

Après avoir traité l'infection par des médicaments anti-viraux spécifiques de l'herpès et dans le cas de fréquentes récidives, votre médecin pourra vous proposer un traitement en prophylaxie, afin d'éviter les rechutes.

Chaque épisode d'herpès oculaire peut toucher la cornée. Dans les formes chroniques à ulcères récidivants, une greffe de cornée peut être indiquée... même si la récidive peut se faire aussi sur le greffon.

Plus le traitement contre l'herpès oculaire est délivré tôt, plus les chances de guérison augmentent.


publicité