publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Hydramnios : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (22. octobre 2014)

En cas d'hydramnios, le gynécologue obstétricien prend en charge la femme et met en place des traitements, des solutions spécifiques en fonction de l'importance de l'hydramnios et le terme de la grossesse :

> Des examens complémentaires pourront être demandés si l'on ne retrouve pas la cause de l'hydramnios. Il peut s'agir de prises de sang à la recherche d'une infection, ou d'une amniocentèse pour établir le caryotype du bébé.

> Un repos total est nécessaire. La femme enceinte devra rester le plus possible en position allongée ou semi-assise. Pour celles qui travaillent, le médecin proposera alors un arrêt de travail ou un congé pathologique.

> Une surveillance médicale accrue doit être effectuée jusqu'à la fin de la grossesse.

> Des ponctions amniotiques, consistant à prélever un peu de liquide dans le but de diminuer la sur-distension utérine, pourront être effectuées. Mais si elles permettent de soulager temporairement la femme enceinte, elles augmentent en revanche le risque d'accouchement prématuré.

Les traitements de l'hydramnios déprendront aussi bien sûr des causes (si elles ont été identifiées) et devront être prises en charge. Par exemple, un traitement contre le diabète gestationnel sera prescrit. Dans les cas très sévères, de malformation foetale, l'avis du Centre pluridisciplinaire de diagnostic prénatal (CPDPN) qui se prononce sur une éventuelle interruption médicale de grossesse (IMG).


publicité