publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Hydramnios : un excédent de liquide amniotique

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (06. février 2017)

© Shutterstock

Lorsque la quantité de liquide amniotique augmente anormalement au cours de la grossesse, on parle d'hydramnios. Lorsque, au contraire, le liquide amniotique est anormalement faible par rapport au terme de la grossesse, on parle d'oligoamnios.

Mais à partir de quel moment, la quantité de liquide amniotique la considère-t-on comme "excessive" ? L'hydramnios, est-ce un phénomène courant ? Et surtout : est-ce dangereux pour le bébé et/ou la future maman ? Tout autant de questions auxquelles notre dossier apportera des réponses...

Le liquide amniotique : ça sert à quoi ?

Tout au long de la grossesse, le foetus baigne dans une poche translucide, qui est pleine de liquide amniotique.

Le liquide amniotique est compris entre les membranes et le placenta. Les membranes de cette poche, ainsi que le cordon ombilical, assurent les liaisons avec l'organisme maternel, permettant à l'enfant de se nourrir et de se développer correctement. Tout au long de la grossesse, cette poche amniotique grandit jusqu'à occuper l'intérieur de l'utérus.

Le liquide amniotique est, pour l'essentiel, composé des sécrétions des membranes amniotiques et du liquide secrété par les reins du bébé (c'est-à-dire son urine). Contenant de l'eau et des sels minéraux, il est riche en protéines indispensables à la croissance du foetus.
Le liquide amniotique a également des propriétés antibactériennes.

On trouve aussi dans le liquide amniotique des cellules de la peau du bébé qui ont été éliminées qui pourront être analysées lors d'une éventuelle amniocentèse.

Cette poche amniotique permet aussi de protéger bébé du bruit, en filtrant les sons, et d'atténuer les chocs.

Hydramnios : combien de liquide amniotique est normal ?

A 35 SA, la quantité de liquide amniotique est à son maximum avec environ 980 ml.
Ensuite, le liquide amniotique diminue jusqu'au terme pour atteindre un volume d'environ 700 ml.

A terme, le diagnostic d'hydramnios est posé, si la quantité de liquide est supérieure ou égale à 2 litres.
Un hydramnios est observé dans 0,4 à 1,2 % des grossesses et peut avoir différentes causes (même si la cause n'est pas toujours retrouvée).

Vous souhaitez réagir, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Grossesse ou Un médecin vous répond.

A lire aussi :

> Oligoamnios : le manque de liquide amniotique
> Grossesse à risque
> Les échographies de la grossesse, en vidéo !

Auteur : Clémentine Fitaire
Consultant expert : Bérengère André, sage-femme.


publicité