publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Hyperphagie : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (04. mars 2015)

L'hyperphagie boulimique se traduit par la présence de crises de boulimie sans comportement compensatoires visant à perdre du poids. Le diagnostic, tel qu'il est défini dans le manuel de classification des maladies mentales (DSM-IV), est confirmé sur la présence d'au moins deux crises de boulimie par semaine étalés sur au moins six mois.

Les symptômes qui définissent la crise de boulimie sont les suivants : manger une grande quantité d'aliments en un temps record, sans sensation physique de faim, jusqu'à éprouver une sensation physique pénible de distension abdominale. En somme, des symptômes compulsifs, semblables à la consommation de drogues, qui est suivie d'un sentiment de malaise et de culpabilité.

Contrairement aux personnes qui souffrent d'une boulimie avérée, celles qui souffrent d'hyperphagie ne contrôlent pas leur poids par des méthodes de compensation, tels que les vomissements ou l' hyperactivité.

De ce fait, elles souffrent souvent de surpoids ou d'obésité. Et sont victimes par conséquent, des complications habituelles du surpoids. À savoir : le diabète, l' hypertension artérielle, les problèmes articulaires (du genou notamment), les affections cardiaques, etc. On estime qu'entre 20 et 50% des personnes consultant pour un excès de poids souffriraient en réalité d'hyperphagie boulimique.

L'hyperphagie boulimique, ou binge-eating disorder, ne doit pas être non plus confondue avec l'hyperphagie simple. Celle-ci, plus fréquente, ne revêt aucun caractère compulsif. L'hyperphagie se traduit simplement par une alimentation excessive par rapport aux besoins.


publicité