publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'hypertension artérielle pulmonaire

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (10. septembre 2014)

© Jupiterimages/iStockphoto

L' hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) est une maladie rare qui peut être grave de conséquence.

Comme beaucoup de maladies rares, elle est souvent peu connue non seulement du grand public, mais aussi des médecins eux-mêmes. Une meilleure connaissance de cette pathologie permettrait de réaliser un diagnostic précoce des personnes qui en souffrent, et de mettre en place des traitements plus adaptés.

L' hypertension artérielle pulmonaire touche principalement les adultes, avec une plus grande fréquence chez les femmes de 30 à 50 ans. 25% des patients ont plus de 70 ans. On estime qu'elle touche 50 personnes sur 1 million d'adultes. Toutefois, elle peut se manifester aussi chez de jeunes enfants atteints de formes héréditaires ou familiales.

Souvent confondue avec l'hypertension artérielle « classique » (qui concerne toutes les artères de l'organisme), l'hypertension artérielle pulmonaire touche la circulation du sang dans les poumons : elle se caractérise par une pression artérielle anormalement élevée dans les artères pulmonaires, les vaisseaux qui partent du ventricule droit du coeur et transportent le sang vers les poumons.

A noter qu'avec le temps et avec l'âge, ces artères ont tendance à se rétrécir, à se rigidifier ou à s'obturer (en raison de l'artériosclérose), ce qui fait que le ventricule droit du coeur ne parvient plus à envoyer suffisamment de sang aux poumons, entraînant une insuffisance cardiaque droite.


publicité