publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Hypertension artérielle (HTA): L’hypertension ou HTA secondaire

Publié par: Dr. Nicolas Evrard (24. octobre 2014)

Lors de la découverte d'une hypertension artérielle (HTA), le médecin peut rechercher une raison particulière, une cause à cette hypertension. Cette recherche est presque effectuée de manière systématique quand une hypertension est diagnostiquée chez une personne jeune.
Ainsi, une maladie rénale ou bien un rétrécissement (une sténose) des artères rénales donnent une HTA.

Une affection surrénalienne (la surrénale est une glande qui est située au-dessus du rein et qui sécrète plusieurs hormones : le cortisol, l'aldostérone, l'adrénaline toutes 3 faisant varier la tension artérielle) : un adénome de Conn, un syndrome de Cushing, un phéochromocytome.

D'autres maladies hormonales telle qu'une hyperthyroïdie, un diabète insulino-dépendant, peuvent être responsables d'une hypertension.

La coarctation de l'aorte est un rétrécissement de l'aorte, elle donne une hypertension au niveau de la partie supérieure du corps mais les pouls des membres inférieurs sont abolis, le sang passe mal au niveau du rétrécissement. On palpe toujours les pouls fémoraux (à la racine des jambes) chez les nouveau-nés pour rechercher cette malformation.

Par ailleurs, certains médicaments comme les corticoïdes peuvent donner une hypertension.
Le tabac et la pilule font très mauvais ménage, l'association des 2 est un facteur de risque majeur de troubles cardio-vasculaires à plus ou moins long terme.
A noter que la réglisse peut aussi élever la tension artérielle.


publicité