publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Hyperthyroïdie : Les causes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (22. septembre 2014)

Une hyperthyroïdie peut être primaire, secondaire et tertiaire. Dans le premier cas, la cause de l'hyperthyroïdie est thyroïdienne : la glande capte trop d'iode, et va produire un excès d'hormones thyroïdiennes.

Dans le cas l'hyperthyroïdie secondaire, la cause se situe en amont de la thyroïde, dans l'hypophyse (petite glande située à la base du cerveau).

Enfin, l'hyperthyroïdie tertiaire est due à un excès de sécrétion de TRH de la part de l'hypothalamus, qui stimule à son tour l'hypophyse et la thyroïde.

Voici les différentes causes d'hyperthyroïdie primaire :

- Une hypersécrétion globale de toute la glande. C'est le cas des goitres thyroïdiens hypersécrétants, comme la maladie de Basedow.
La maladie de Basedow est une affection auto-immune. L'organisme atteint sécrète des anticorps contre sa propre thyroïde : le résultat est une thyroïde qui s'emballe, malgré les messages de l'hypophyse, et sécrète trop d'hormones. On se trouve alors devant une hyperthyroïdie.

- La présence d'un ou plusieurs nodules thyroïdiens : c'est le cas des kystes, des adénomes, voire des cancers de la thyroïde.

- Une inflammation aiguë de la thyroïde, causée par une infection ou une maladie auto-immune, qui peut donner des signes d'hyperthyroïdie.

- Une surcharge en iode : produits amaigrissants à base d'extraits thyroïdiens, prise d'une trop grande quantité d'hormones thyroïdiennes, médicaments comportant de l'iode, etc.


publicité